0

Votre panier est vide

Apnée obstructive du sommeil

Qu'est-ce que l'apnée obstructive du sommeil ?

L'apnée obstructive du sommeil est un trouble du sommeil potentiellement grave. Elle provoque l'arrêt et le démarrage répétés de la respiration pendant le sommeil.

Il existe plusieurs types d'apnée du sommeil, mais le plus courant est l'apnée obstructive du sommeil. Ce type d'apnée se produit lorsque les muscles de votre gorge se détendent par intermittence et bloquent vos voies respiratoires pendant le sommeil. Un signe notable d'apnée obstructive du sommeil est le ronflement.

Il existe des traitements pour l'apnée obstructive du sommeil. Un des traitements consiste à utiliser un appareil qui utilise une pression positive pour maintenir vos voies respiratoires ouvertes pendant votre sommeil. Une autre option consiste à utiliser un embout buccal pour pousser votre mâchoire inférieure vers l'avant pendant votre sommeil. Dans certains cas, la chirurgie peut également être une option.

 

 

les symptômes de l'apnée obstructive du sommeil

Les signes et les symptômes de l'apnée obstructive du sommeil comprennent :

  • Une somnolence diurne excessive
  • Ronflements forts
  • Épisodes observés d'arrêt de la respiration pendant le sommeil
  • Réveils brusques accompagnés de halètements ou d'étouffements
  • Réveil avec une bouche sèche ou un mal de gorge
  • Maux de tête matinaux
  • Difficultés de concentration pendant la journée
  • Changements d'humeur, comme la dépression ou l'irritabilité
  • L'hypertension artérielle
  • La transpiration nocturne
  • Diminution de la libido

 

 

Quand consulter un médecin

Consultez un professionnel de la santé si vous vivez, ou si votre partenaire observe, les situations suivantes :

  • Des ronflements suffisamment forts pour perturber votre sommeil ou celui des autres
  • Se réveiller en haletant ou en s'étouffant
  • Pause intermittente dans votre respiration pendant le sommeil
  • une somnolence diurne excessive, qui peut vous amener à vous endormir lorsque vous travaillez, regardez la télévision ou même conduisez un véhicule

Beaucoup de gens ne considèrent pas le ronflement comme le signe de quelque chose de potentiellement grave, et tous ceux qui ronflent ne souffrent pas d'apnée obstructive du sommeil.

Assurez-vous de parler à votre médecin si vous avez des ronflements forts, en particulier des ronflements ponctués de périodes de silence. En cas d'apnée obstructive du sommeil, le ronflement est généralement plus fort lorsque vous dormez sur le dos, et il se calme lorsque vous vous tournez sur le côté.

Demandez à votre médecin si vous avez un problème de sommeil qui vous laisse chroniquement fatigué, somnolent et irritable. Une somnolence diurne excessive peut être due à d'autres troubles, tels que la narcolepsie.

 

 

Causes de l'apnée obstructive du sommeil

L'apnée obstructive du sommeil se produit lorsque les muscles du fond de la gorge se détendent trop pour permettre une respiration normale. Ces muscles soutiennent des structures telles que l'arrière de la voûte du palais (palais mou), le morceau de tissu triangulaire qui pend du palais mou (luette), les amygdales et la langue.

Lorsque les muscles se détendent, vos voies respiratoires se rétrécissent ou se ferment lorsque vous inspirez et la respiration peut être insuffisante pendant 10 secondes ou plus. Cela peut faire baisser le niveau d'oxygène dans votre sang et provoquer une accumulation de dioxyde de carbone.

Votre cerveau détecte cette respiration déficiente et vous réveille brièvement pour que vous puissiez rouvrir vos voies respiratoires. Cet éveil est généralement si bref que vous ne vous en souvenez pas.

Vous pouvez vous réveiller avec un essoufflement qui se corrige rapidement, en une ou deux respirations profondes. Vous pouvez faire un bruit de reniflement, d'étouffement ou de halètement.

Ce schéma peut se répéter cinq à trente fois ou plus par heure, tout au long de la nuit. Ces perturbations nuisent à votre capacité d'atteindre les phases profondes et reposantes souhaitées du sommeil, et vous vous sentirez probablement somnolent pendant vos heures d'éveil.

Les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil peuvent ne pas se rendre compte que leur sommeil a été interrompu. En fait, de nombreuses personnes souffrant de ce type d'apnée du sommeil pensent avoir bien dormi toute la nuit.

 

 

Les facteurs de risque

Tout le monde peut développer une apnée obstructive du sommeil. Cependant, certains facteurs vous font courir un risque accru, notamment :

L'excès de poids. La plupart des personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil, mais pas toutes, sont en surpoids. Les dépôts de graisse autour des voies respiratoires supérieures peuvent entraver la respiration. Les troubles médicaux associés à l'obésité, tels que l'hypothyroïdie et le syndrome des ovaires polykystiques, peuvent également provoquer une apnée obstructive du sommeil.

Cependant, toutes les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil ne sont pas en surpoids et vice versa. Les personnes minces peuvent également développer ce trouble.

 

Voies respiratoires rétrécies. Vous pouvez hériter de voies respiratoires naturellement étroites. Ou bien vos amygdales ou vos adénoïdes peuvent s'élargir, ce qui peut bloquer vos voies respiratoires.

 

Une pression artérielle élevée (hypertension). L'apnée obstructive du sommeil est relativement courante chez les personnes souffrant d'hypertension.

 

Congestion nasale chronique. L'apnée obstructive du sommeil est deux fois plus fréquente chez les personnes qui présentent une congestion nasale constante la nuit, quelle qu'en soit la cause. Cela peut être dû à un rétrécissement des voies respiratoires.

 

Le tabagisme. Les personnes qui fument sont plus susceptibles de faire de l'apnée obstructive du sommeil.

 

Le diabète. L'apnée obstructive du sommeil peut être plus fréquente chez les personnes atteintes de diabète.

 

Le sexe. En général, les hommes sont deux fois plus susceptibles que les femmes pré-ménopausées de faire de l'apnée obstructive du sommeil. La fréquence de l'apnée obstructive du sommeil augmente chez les femmes après la ménopause.

 

Des antécédents familiaux d'apnée du sommeil. Si des membres de votre famille souffrent d'apnée obstructive du sommeil, vous êtes peut-être plus à risque.

 

L'asthme. Des recherches ont établi un lien entre l'asthme et le risque d'apnée obstructive du sommeil.

 

 

Les complications

L'apnée obstructive du sommeil est considérée comme une maladie grave. Les complications peuvent inclure :

Fatigue et somnolence diurnes. Les réveils répétés associés à l'apnée obstructive du sommeil rendent impossible un sommeil normal et réparateur.

Les personnes atteintes d'apnée obstructive du sommeil souffrent souvent de somnolence, de fatigue et d'irritabilité pendant la journée. Elles peuvent avoir des difficultés à se concentrer et se retrouver endormies au travail, en regardant la télévision ou même en conduisant. Elles peuvent également être plus exposées aux risques d'accidents du travail.

Les enfants et les jeunes souffrant d'apnée obstructive du sommeil peuvent avoir de mauvais résultats scolaires et ont souvent des problèmes d'attention ou de comportement.

 

Problèmes cardiovasculaires. Les chutes soudaines du niveau d'oxygène dans le sang qui se produisent pendant l'apnée obstructive du sommeil augmentent la pression sanguine et mettent à rude épreuve le système cardiovasculaire. De nombreuses personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil développent une pression artérielle élevée (hypertension), ce qui peut augmenter le risque de maladie cardiaque.

Plus l'apnée obstructive du sommeil est grave, plus le risque de maladie coronarienne, d'infarctus, d'insuffisance cardiaque et d'accident vasculaire cérébral est élevé.

L'apnée obstructive du sommeil augmente le risque de rythmes cardiaques anormaux (arythmies). Ces rythmes anormaux peuvent faire baisser la pression artérielle. En cas de maladie cardiaque sous jacente, ces épisodes multiples et répétés d'arythmies peuvent entraîner une mort subite.

 

Complications liées aux médicaments et à la chirurgie. L'apnée obstructive du sommeil est également un problème lié à certains médicaments et à l'anesthésie générale. Ces médicaments, tels que les sédatifs, les analgésiques narcotiques et les anesthésiques généraux, détendent les voies aériennes supérieures et peuvent aggraver l'apnée obstructive du sommeil.

Si vous souffrez d'apnée obstructive du sommeil, vous pouvez éprouver des problèmes respiratoires plus graves après une chirurgie majeure, en particulier après avoir reçu des sédatifs et être allongé sur le dos. Les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil peuvent être plus sujettes à des complications après une opération.

Avant de vous faire opérer, dites à votre médecin si vous souffrez d'apnée obstructive du sommeil ou de symptômes liés à l'apnée obstructive du sommeil. Si vous présentez des symptômes d'apnée obstructive du sommeil, votre médecin pourra vous faire passer un test d'apnée obstructive du sommeil avant l'intervention chirurgicale.

 

Problèmes oculaires. Certaines recherches ont établi un lien entre l'apnée obstructive du sommeil et certaines affections oculaires, telles que le glaucome. Les complications oculaires peuvent généralement être traitées.

 

Partenaires en manque de sommeil. Les ronflements forts peuvent empêcher votre entourage de se reposer et finir par perturber vos relations. Certains partenaires peuvent même choisir de dormir dans une autre pièce. De nombreux partenaires de lit de personnes qui ronflent sont également privés de sommeil.

Les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil peuvent également se plaindre de problèmes de mémoire, de maux de tête matinaux, de sautes d'humeur ou de sentiments de dépression, et d'un besoin fréquent d'uriner la nuit (nycturie).