0

Votre panier est vide

Insomnie aiguë

Parmi les types d'insomnie qui durent moins de trois mois, l'insomnie aiguë ou de courte durée est la plus courante. Qu'est-ce que l'insomnie aiguë ?

 

Qu’est ce que l’insomnie aiguë ?

L'insomnie aiguë dure moins de trois mois et est souvent liée dans le temps à une cause identifiable. L'insomnie est présente lorsqu'il est difficile d'initier ou de maintenir le sommeil ou lorsque le sommeil obtenu est non réparateur ou de mauvaise qualité. Elle peut être associée à des réveils matinaux. Ces problèmes surviennent en dépit des possibilités et des circonstances adéquates pour dormir et ils doivent entraîner des problèmes de fonctionnement diurne. Parmi les autres problèmes de sommeil de cette durée, on peut citer les troubles du rythme circadien du sommeil, tels que le décalage horaire et le travail en équipe éventuel, ainsi que l'insomnie en haute altitude.

 

 

Les symptômes de l'insomnie aiguë

Il existe de nombreux symptômes courants d'insomnie aiguë, dont notamment :

  • Difficulté à s'endormir
  • Difficulté à rester endormi
  • Réveils matinaux
  • Fatigue ou somnolence diurne
  • Manque d'attention ou de concentration
  • Changements d'humeur (y compris inquiétude ou baisse de motivation ou d'énergie)
  • Dysfonctionnement social ou professionnel (y compris augmentation des erreurs ou des accidents)
  • Tension, maux de tête ou symptômes d'estomac

 

 

Les causes de l'insomnie aiguë

Il existe de nombreuses causes potentielles d'insomnie aiguë, allant du physique au psychologique, en passant par le social et l'environnemental. Dans la plupart des cas, l'affection se résorbe lorsque la personne affectée s'adapte ou n'est plus soumise à la cause. Ces causes potentielles sont notamment les suivantes :

  • Changements dans le bruit, l'éclairage, la température ou d'autres conditions de l'environnement du sommeil
  • Médicaments (en particulier ceux ayant des propriétés stimulantes)
  • Consommation de caféine ou de nicotine ou sevrage d'alcool ou de médicaments sédatifs
  • La douleur
  • Stress (allant des facteurs de stress habituels à la perte d'emploi, aux réactions de deuil et au divorce)
  • Nocturie (miction nocturne)

 

 

Diagnostic

L'insomnie ne nécessite aucun test particulier pour établir un diagnostic. En fait, un diagnostic peut être établi par un prestataire de soins de santé qui effectue une anamnèse et un examen physique minutieux. Il est important de tenir compte de la coexistence d'un état médical, de troubles psychiatriques et neurologiques, de troubles du sommeil et de causes médicamenteuses. L'apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos sont les déclencheurs les plus courants de l'insomnie secondaire3. Dans certains cas, des examens complémentaires peuvent être indiqués, mais ce n'est pas souvent le cas.

     

     

    Traitements de l'insomnie aiguë

    Si l'insomnie dure plus de trois mois, elle peut être qualifiée d'insomnie chronique. Lorsque cela se produit, il peut être nécessaire de poursuivre le traitement avec des somnifères, une thérapie cognitivo-comportementale pour l'insomnie (TCCI) ou encore l'une de nos méthodes pour adapter votre environnement !