0

Votre panier est vide

Ronflement pendant le sommeil

Bien que ce ne soit pas réellement un trouble du sommeil, je tenais quand même à en parler dans cette section.

 

Qu'est-ce que le ronflement pendant le sommeil ?

Le ronflement est le son rauque ou dur qui se produit lorsque l'air passe à côté des tissus détendus de votre gorge, provoquant une vibration des tissus lorsque vous respirez. Presque tout le monde ronfle de temps en temps, mais pour certaines personnes, il peut s'agir d'un problème chronique. Parfois, cela peut aussi indiquer un problème de santé grave. De plus, le ronflement peut être une nuisance pour votre partenaire.

Des changements de style de vie, comme perdre du poids, éviter l'alcool à l'heure du coucher ou dormir sur le côté, peuvent aider à arrêter de ronfler.

En outre, il existe des dispositifs médicaux et des interventions chirurgicales qui peuvent réduire les ronflements perturbateurs. Toutefois, ces dispositifs ne sont pas adaptés ou nécessaires pour tous ceux qui ronflent.

 

 

Les symptômes du ronflement

Le ronflement est souvent associé à un trouble du sommeil appelé apnée obstructive du sommeil (AOS). Tous les ronfleurs ne souffrent pas d'apnée obstructive du sommeil, mais si le ronflement est accompagné de l'un des symptômes suivants, il peut être indiqué de consulter un médecin pour une évaluation plus approfondie de l'apnée obstructive du sommeil :

  • Pauses respiratoires pendant le sommeil
  • Somnolence diurne excessive
  • Difficultés de concentration
  • Maux de tête matinaux
  • Mal de gorge au réveil
  • Sommeil agité
  • Halètement ou étouffement la nuit
  • L'hypertension artérielle
  • Douleurs thoraciques la nuit
  • Vos ronflements sont si forts qu'ils perturbent le sommeil de votre partenaire
  • Chez les enfants, une faible capacité d'attention, des problèmes de comportement ou de mauvais résultats scolaires

L'AOS se caractérise souvent par des ronflements forts suivis de périodes de silence lorsque la respiration s'arrête ou presque. Finalement, cette réduction ou cette pause de la respiration peut vous signaler de vous réveiller, et vous pouvez vous réveiller avec un ronflement fort ou un bruit de halètement.

Il se peut que vous dormiez légèrement en raison d'un sommeil perturbé. Ce schéma de pauses respiratoires peut se répéter plusieurs fois au cours de la nuit.

Les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil connaissent généralement des périodes où la respiration ralentit ou s'arrête au moins cinq fois pendant chaque heure de sommeil.

 

 

Quand consulter un médecin

Consultez votre médecin si vous présentez l'un des symptômes ci-dessus. Ceux-ci peuvent indiquer que votre ronflement est associé à l'apnée obstructive du sommeil (AOS).

Si votre enfant ronfle, parlez-en à votre pédiatre. Les enfants peuvent également souffrir d'apnée obstructive du sommeil. Les problèmes de nez et de gorge - comme l'hypertrophie des amygdales - et l'obésité peuvent souvent rétrécir les voies respiratoires d'un enfant, ce qui peut entraîner le développement d'un SAOS chez votre enfant.

 

 

Les causes du ronflement

Le ronflement peut être causé par un certain nombre de facteurs, tels que l'anatomie de la bouche et des sinus, la consommation d'alcool, les allergies, un rhume et le poids.

Lorsque vous vous endormez et que vous passez d'un sommeil léger à un sommeil profond, les muscles du palais, de la langue et de la gorge se détendent. Les tissus de votre gorge peuvent se détendre suffisamment pour bloquer partiellement vos voies respiratoires et vibrer.

Plus vos voies respiratoires sont étroites, plus le flux d'air est puissant. Cela augmente la vibration des tissus, ce qui fait que votre ronflement devient plus fort.

Les conditions suivantes peuvent affecter les voies respiratoires et provoquer le ronflement :

L'anatomie de votre bouche. Le fait d'avoir un palais mou, bas et épais peut rétrécir vos voies respiratoires. Les personnes en surpoids peuvent avoir des tissus supplémentaires à l'arrière de la gorge qui peuvent rétrécir leurs voies respiratoires. De même, si le morceau de tissu triangulaire qui pend du palais mou (luette) est allongé, la circulation de l'air peut être obstruée et les vibrations augmentées.

La consommation d'alcool. Le ronflement peut également être provoqué par une consommation excessive d'alcool avant le coucher. L'alcool détend les muscles de la gorge et diminue vos défenses naturelles contre l'obstruction des voies respiratoires.

Problèmes nasaux. Une congestion nasale chronique ou une cloison nasale tordue entre vos narines (déviation de la cloison nasale) peuvent contribuer à votre ronflement.

Le manque de sommeil. Le manque de sommeil peut entraîner une plus grande relaxation de la gorge.

Position de sommeil. Les ronflements sont généralement plus fréquents et plus forts lorsque vous dormez sur le dos, car l'effet de la gravité sur la gorge rétrécit les voies respiratoires.

 

 

Les facteurs de risque

Les facteurs de risque qui peuvent contribuer au ronflement sont notamment les suivants :

Être un homme. Les hommes sont plus susceptibles de ronfler ou de faire de l'apnée du sommeil que les femmes.

Être en surpoids. Les personnes en surpoids ou obèses sont plus susceptibles de ronfler ou de faire de l'apnée obstructive du sommeil.

Avoir des voies respiratoires étroites. Certaines personnes peuvent avoir un long palais mou, ou de grandes amygdales ou adénoïdes, ce qui peut rétrécir les voies respiratoires et provoquer des ronflements.

Boire de l'alcool. L'alcool détend les muscles de la gorge, ce qui augmente le risque de ronflement.

Avoir des problèmes nasaux. Si vous avez un défaut structurel dans vos voies respiratoires, comme une déviation de la cloison nasale, ou si votre nez est chroniquement congestionné, votre risque de ronflement est plus élevé.

Avoir des antécédents familiaux de ronflement ou d'apnée obstructive du sommeil. L'hérédité est un facteur de risque potentiel pour le SAOS.

 

 

Complications

Les ronflements habituels peuvent être plus qu'une simple nuisance. En plus de perturber le sommeil de votre partenaire, si le ronflement est associé au SAOS, vous pouvez être exposé à d'autres complications, notamment :

  • Somnolence diurne
  • Frustration ou colère fréquentes
  • Difficultés de concentration
  • Un risque accru d'hypertension artérielle, de troubles cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux
  • Un risque accru de problèmes de comportement, tels que l'agressivité ou les problèmes d'apprentissage, chez les enfants atteints de SAOS
  • Un risque accru d'accidents de la route en raison du manque de sommeil